Les aires de stationnement, ou parkings, sont monnaie courante dans les zones urbaines. Mais avec l’évolution rapide de la mobilité, quel sera leur avenir ?

Aujourd’hui, la voiture est passée du statut de symbole à celui de nécessité, malgré la pollution et les embouteillages qu’elle engendre. On pourrait donc facilement en conclure que les voitures – tout comme leurs aires de stationnement – sont là pour rester. Mais ce n’est pas forcément le cas.

Les changements dans notre façon d’utiliser les voitures, avec par ex. les systèmes d’autopartage et la conduite électrique et autonome, ont forcément une incidence sur le stationnement. Aujourd’hui, de plus en plus de villes débattent de l’avenir du stationnement et des places de parking et étudient de nouvelles façons de les employer.

Il est presque universellement admis que les zones de stationnement à usage unique et sous-utilisées doivent être modifiées. Par exemple, les conducteurs de voitures électriques pourraient très bien utiliser ces parkings pour recharger leur véhicule, avant de poursuivre leur trajet avec des vélos de location fournis sur place.

Les autorités locales, en quête de solutions durables, cherchent à rendre les anciens espaces de stationnement à la fois accessibles et écologiques. Une des solutions consisterait à permettre aux navetteurs de passer du train au vélo et à la voiture en libre-service à partir d’un parking.

Quel avenir pour les places de stationnement

De nombreuses idées émergent sur la manière de convertir les parkings peu attrayants en espaces de vie, qui se fondront dans le tissu urbain :

  • Parkings partagés
  • Zones de stockage et de logistique, notamment pour les produits frais
  • Jardins communautaires
  • Centres de stockage de données
  • Stations de recharge électrique
  • Terrains de jeux
  • Lieux culturels

Les options ne manquent pas.

Comment convertir les parkings ?

Convertir ces parkings mono-usages en espaces polyvalents nécessite de nombreuses ressources technologiques. Les planificateurs doivent avoir la possibilité de modéliser, simuler et analyser les plans avant de les mettre en œuvre.

Pour aider les autorités à planifier l’avenir des espaces de stationnement, certaines solutions logicielles sont déjà disponibles. Notamment les logiciels de modélisation très utiles dans cette approche. Ils permettent en effet de simuler les interactions entre les utilisations privées et les utilisations publiques proposées dans les aires de stationnement afin d’évaluer leur pertinence et leur durabilité.

Le principe consiste à simuler les conditions dans un environnement virtuel, sur la base de données du monde réel. Les planificateurs peuvent alors vérifier et comparer leurs hypothèses et les visualiser.

C’est un moyen sûr de réduire les facteurs de risque et d’aller de l’avant, en fondant sa décision sur la connaissance des résultats réalistes. Simuler les options de reconversion d’un espace de stationnement permet de révéler en amont les risques inattendus avant même d’engager de gros budgets de mise en œuvre.

PTV Group dispose des logiciels les plus récents pour explorer les options d’avenir des espaces de stationnement. Ses simulations prennent en compte l’interaction des véhicules et des structures de stationnement avec les transports publics et le trafic général. Le logiciel de simulation modélise également des situations de stationnement complexes et le comportement des véhicules associés. Les planificateurs ont les cartes en main pour tester différents scénarios et analyser les flux de trafic et les comportements.

Tester l’avenir des places de stationnement

Les logiciels de simulation avancés, comme ceux proposés par PTV Group, peuvent également contribuer à l’optimisation de nouveaux espaces de stationnement. Prenons l’exemple du cabinet de conseil britannique PJA, qui a utilisé le logiciel Vissim de PTV pour tester la viabilité et cohérence des aménagements proposés, notamment un parking à étages, autour du stade Wembley de Londres.

Selon Jochen Lohmiller, chef de produit chez PTV Group, « la gestion des places de stationnement dans les villes intelligentes et vivantes est un véritable défi. Ce défi peut être relevé de manière adéquate grâce à la base analytique. Les autorités locales ne devraient pas avoir à prendre de décisions sans analyse préalable des données. En fait, les outils de modélisation et de simulation peuvent précisément sécuriser et soutenir leurs décisions. »

Lors de la planification de futures places de stationnement, les experts de PTV recommandent d’/de :

  • Anticiper l’interaction entre les véhicules et les piétons.
  • Vérifier l’impact sur les flux routiers et de véhicules
  • Évaluer la durée du stationnement et les éventuelles files d’attente

Tout ceci afin de s’assurer que le réseau routier et le trafic ne soient pas affectés négativement par les nouveaux développements.

Face à une mobilité de plus en plus multimodale et intermodale, les villes peuvent s’appuyer sur la technologie pour tester différentes options et repenser l’avenir des places de stationnement. Grâce aux logiciels de simulation et de modélisation, elles peuvent envisager et évaluer différents scénarios avant de passer à l’étape de réalisation.

Réaménager efficacement l’espace urbain de votre ville

PTV Vissim, le logiciel qui aide les villes à modifier les zones de stationnement.

À propos de l’auteur

Comment les technologies peuvent-elles être au service de l’Environnement et du Mieux Vivre ensemble ? Marie s’intéresse aux solutions de mobilité éco-responsables développées pour optimiser le déplacement aussi des biens que des personnes et favoriser l’intermodalité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Nom