La capitale estonienne, Tallinn utilise la modélisation des transports avec le logiciel PTV Visum pour créer une modélisation de l’ensemble de son réseau de transports publics. Ainsi, les planificateurs ont pu pallier les problèmes de mobilité dans la ville.

La capitale de l’Estonie, Tallinn est souvent désignée comme un modèle de ville intelligente en raison de l’importance qu’elle accorde aux espaces urbains habitables, à la transformation numérique et à la durabilité. En 2021, Tallinn a confirmé cette réputation en lançant la première modélisation des transports de la région balte.

Ce modèle de transport révolutionnaire, créé par le logiciel PTV Visum, est désormais le principal outil de la ville pour prévoir les besoins en mobilité et améliorer la planification urbaine. C’est le fruit d’une collaboration entre le département des transports de Tallinn et PTV Group.

Les modèles de transport sont des jumeaux numériques de systèmes complexes de transport et d’utilisation des sols dans le monde réel. Le modèle de transport stratégique de Tallinn, basé sur PTV Visum, comprend des données sur 130 000 tronçons routiers, qui sont constamment mises à jour.

Le modèle de transport numérique simule les activités de transport de passagers et de marchandises et couvre toute la mobilité dans la région de Tallinn. Il fournit au département des transports de la ville une modélisation de la demande fiable avec des analyses détaillées des infrastructures. Les politiques de transport locales et régionales peuvent également être étudiées grâce au modèle.

 

La simulation des transports vient en aide aux planificateurs

tranmway-tallinn

Grigori Parfjonov, expert en mobilité urbaine au département des transports de Tallinn, explique pourquoi la ville avait besoin d’une modélisation des transports : « Nous sommes arrivés à un point où un outil supplémentaire serait très utile pour analyser les problèmes de circulation et de transport public. Évidemment, un modèle de transport n’est pas un remède à tout, mais c’est un bon complément pour résoudre des problèmes de transport compliqués. Nous avons choisi PTV Visum parce qu’il répond parfaitement à notre besoin de devenir plus durable ».

Tous les types d’usagers de la route peuvent être modélisés avec la modélisation des transports : Voitures, transports publics, camions, piétons, etc. Les planificateurs qui utilisent cette modélisation peuvent également faire la distinction entre 12 types de groupes d’utilisateurs, notamment les étudiants, les travailleurs et les retraités. Il prend également en compte les schémas de déplacement complexes, comme les personnes qui emmènent leurs enfants à l’école sur le chemin du travail.

Ce type de modélisation numérique n’aide pas seulement les urbanistes de Tallinn à comprendre l’écosystème actuel de la mobilité, elles permettent aussi d’envisager des scénarios futurs et de prévoir les problèmes de mobilité.

Le modèle permet aux urbanistes d’évaluer la faisabilité et l’impact de différentes mesures d’aménagement urbain. Ils peuvent ensuite prendre les bonnes décisions pour favoriser un développement urbain sain.

Andrei Novikov, maire adjoint de Tallinn, explique : « Entre autres choses, nous pouvons évaluer les différents besoins des habitants de chaque région. Les simulations des transports utilisées dans le modèle permettent, par exemple, de prendre de meilleures décisions sur les besoins en capacité d’un réseau de transport, ou d’évaluer les décisions visant à améliorer le réseau en lui-même. »

 

Créer une modélisation des transports à partir de zéro

La création d’un modèle de transport réaliste et fiable était un défi pour nos planificateurs. En effet, aucun modèle de transport réel n’existait auparavant. « Les experts en modélisation de PTV n’ont pas pu s’appuyer sur des travaux antérieurs, mais ont dû établir le modèle à partir d’une feuille blanche », explique Bernhard Fell, participant au projet chez PTV Group, « c’est un défi majeur, d’autant plus que la disponibilité et la qualité des données d’entrée requis pour la modélisation des transports étaient en partie limitées. »

Pour construire la modélisation, nous avons dû suivre ces étapes :

  • Développer des modèles intégrés pour les voitures, les camions et les transports publics.
  • Déterminer les limites de la modélisation et les réseaux de transport routier et public
  • Mettre en place un modèle intégré de données sur l’utilisation du sol comme entrée pour le calcul de la demande d’usagers.
  • Concevoir un modèle de demande basé sur une journée de travail de 24 heures.
  • Générer des matrices fixes pour le trafic routier à partir de statistiques existantes.
  • Calibrage et validation du modèle.
  • Élaboration de scénarios de prévision.

Le modèle a été déployé fin 2021. « Nous avons déjà obtenu beaucoup d’informations utiles pour des projets importants » déclare M. Parfjonov.

Le modèle de transport sera utilisé pour mettre à jour le réseau de transport public dans les années à venir.

Créer un meilleur réseau de transport routier et public avec la modélisation des transports

À propos de l’auteur

Sagi couvre divers sujets - des gadgets technologiques à la modélisation du trafic et à la planification des itinéraires. Il est engagé à partager les dernières histoires avec le plus grand nombre de personnes possible, en particulier celles qui travaillent à rendre les villes vivables et passionnantes !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Nom