Chaque jour, des milliers de personnes se déplacent des zones rurales vers les zones urbaines dans le monde entier. Cette migration continue exerce une pression énorme sur les infrastructures urbaines existantes, en particulier sur les systèmes de transport.

Les habitants des zones urbaines doivent faire à face à l’augmentation des embouteillages, de la pollution atmosphérique et sonore, des accidents de la route et du stationnement interdit. De plus, de nombreuses villes rencontrent un problème d’accessibilité croissant rendant le déplacement des navetteurs moins pratique.

La solution à ces problèmes : la mobilité urbaine durable. Avec les bonnes infrastructures, les villes en croissance peuvent être construites de manière à améliorer la qualité de vie des habitants, la santé publique et la sécurité routière.

 

À quoi ressemble la mobilité urbaine durable ?

Près de 70 % de la population mondiale vont résider dans des zones urbaines d’ici à 2050. Il est donc essentiel que les villes développent des solutions de mobilité à l’épreuve du temps.

La mobilité urbaine durable est un concept de transport efficace et efficient qui se concentre sur l’accessibilité des usagers afin de garantir la meilleure expérience de transport tout en respectant l’environnement sur le long terme.

Une infrastructure urbaine durable et bien conçue prend en compte les facteurs suivants :

vélo

– Utiliser pleinement toutes les infrastructures existantes : les bus, les trains, les tramways et les métros.

– Inclure les piétons et les vélos : intégrer les routes piétonnes et les pistes cyclables dans la conception des nouvelles infrastructures de la ville.

– Intégrer les nouveaux modes de mobilité en leur dédiant des emplacements appropriés : les trottinettes électriques, le covoiturage et les vélos en libre-service avec des espaces de stationnement et des stations de recharge bien planifiés.

– Permettre aux habitants de se déplacer facilement dans la ville : la population doit avoir un accès facile à tous types d’activités de la ville, des installations de loisirs aux espaces publics.

– Améliorer la sécurité des usagers de la route : des routes avec des trottoirs plus larges, une meilleure signalisation, le respect des limitations de vitesse et garantir que tous ces éléments soient bien respectés.

– Créer un équilibre entre la société et l’environnement : maintenir des espaces verts dans la ville et ses périphéries.

Lorsque la mobilité urbaine durable est bien planifiée, elle crée de meilleures conditions de vie pour les habitants, constitue une excellente base pour la croissance économique et contribue à préserver l’environnement.

 

Quels sont les défis à relever pour développer une mobilité urbaine durable ?

Une mobilité urbaine durable repose sur des stratégies de développement innovantes ayant pour objectif principal de réduire et éliminer les contraintes de déplacement.

Intégrer l’espace urbain dans la planification des transports

Pour développer un système de transport durable, nous devons d’abord planifier de manière optimale les différents éléments de l’espace urbain.

A défaut d’une bonne planification, de nombreuses villes en développement sont caractérisées par des inégalités d’infrastructure de transport :

– Des zones extra-urbaines avec les infrastructures de transport insuffisantes et des voies d’accès inadéquates.

– Des zones urbaines dotées de routes bien connectées, mais qui sont souvent plus adaptées aux véhicules privés qu’aux transports publics.

En général, un faible pourcentage des espaces urbains est alloué aux rues dans les pays en développement. Lors de la conception des systèmes de mobilité dans ces villes, le tracé des rues et des quartiers peut décourager l’introduction de nouveaux modes de mobilité.

Si l’on considère cet aspect dans le contexte de la mobilité urbaine durable, il est possible de surmonter ce défi grâce à une planification adéquate et à la prise en compte de tous les usagers concernés.

Facteurs sociaux, environnementaux et économiques

La mobilité urbaine n’est socialement durable que si chaque individu peut accéder aux modes de transport, quelles que soient ses différences sociales, de revenus, de sexe et physiques. Néanmoins, quelques contraintes sont à prendre en compte :

– Le coût des billets de transport : Lorsque les gouvernements construisent des services de transport public, les personnes à faible revenu peuvent avoir du mal à payer si les billets ne sont pas subventionnés.

– Des itinéraires complexes : Certains modes de transport traditionnels à itinéraire fixe ne sont pas pratiques pour des personnes séniores ou des parents avec des enfants en bas âge qui doivent faire plusieurs changements avant d’arriver à destination. Leur seule solution est de recourir à des transports privés pour faciliter leurs déplacements.

– Le coût associé au développement du transport durable : La planification et la conception de la mobilité urbaine durable sont coûteuses. La création de trottoirs, de voies ferrées, de chaussées et d’autres infrastructures peut absorber une part importante du budget public.

retrait argent

– L’intégration des énergies renouvelables : Même si de nombreux pays prennent des initiatives pour moins consommer d’énergies fossiles, leurs populations ne sont pas encore prêtes à complètement les abandonner.

– Le coût d’entretien des infrastructures : De nouvelles infrastructures pourraient augmenter la taxe des contribuables, ce qui pourrait provoquer des tensions entre les citoyens et le gouvernement.

Bien que nombre des défis mentionnés ci-dessus soient liés à l’aspect financier de la mobilité urbaine durable, il est important de considérer le court terme par rapport au long terme. Avec une planification et une conception adéquate, les économies réalisées par les infrastructures durables au fil du temps valent bien l’investissement initial.

Obtenir l’autorisation des institutions et du gouvernement

La mise en place d’une mobilité urbaine durable dépend du soutien du gouvernement et des institutions réglementaires concernées. De nombreux pays en développement manquent de capacités institutionnelles, de talents formés et d’un processus d’attribution de marchés exempt de corruption pour fournir des services de transport efficaces.

Pour tout pays qui souhaite devenir plus durable, la gestion et la coordination avec les services de transport urbain de manière décentralisée et transparente peuvent constituer un obstacle.

 

Lignes directrices pour l’élaboration et la mise en œuvre d’un plan de mobilité verte

Lors de l’élaboration d’un plan de mobilité verte, nous devons nous concentrer sur l’humain et la manière dont nous pouvons répondre à leurs besoins fondamentaux en matière de mobilité.

Nous devons intégrer tous les modes (publics, privés, passagers, marchandises, etc.) et toutes les formes (motorisées et non motorisées) de transport.

Il est essentiel que nous évaluions en profondeur nos performances actuelles afin d’établir une base de référence pour mesurer les performances futures.

N’oubliez pas non plus que la durabilité des projets repose sur un suivi et une évaluation régulière. Si nécessaire, mettez en œuvre des actions correctives et des révisions, mais veillez à ce qu’elles soient conformes à votre objectif global.

Afin de vous aider, voici des lignes directrices essentielles à prendre en compte.

1 : Adopter une approche holistique et systémique

personne dans le métro

Lorsque vous planifiez la mobilité urbaine verte, vous devez prendre en compte l’ensemble du système plutôt qu’une seule partie. Pour que le transport durable soit une réussite aujourd’hui et à l’avenir, votre plan doit tenir compte de tous les aspects de la durabilité ainsi que les facteurs sociaux, environnementaux et économiques. L’objectif d’un plan de mobilité urbaine durable est de créer une ville plus accessible et plus attrayante pour les résidents, les visiteurs et les investisseurs, ainsi que de préserver l’environnement.

 

2 : Fournir un accès équitable à la mobilité

La pérennité sociale d’un système de transport urbain dépend de son accès équitable aux infrastructures et systèmes de transport. Chaque résident, indépendamment de ses revenus, de ses différences physiques (sexe, ethnicité, âge, handicap) et sociales, doit avoir librement et facilement accès aux services de la ville.

Votre plan doit assurer un accès équitable de la manière suivante :

– Tenir compte des personnes à faible revenu et veiller à ce qu’elles puissent accéder à tous les modes de transport et d’autres services de base (soins de santé, éducation) sans contrainte budgétaire.

Éliminez les contraintes liées au transport auxquelles les femmes sont confrontées, comme le harcèlement sexuel, les menaces ou les rues peu sûres et peu éclairées.

– Concevoir des rues et des infrastructures de transport adaptées aux jeunes enfants, aux personnes âgées et aux personnes handicapées.

3 : Déterminer l’impact sur l’environnement

Une caractéristique essentielle de la mobilité urbaine verte est sa capacité à réduire l’impact du secteur des transports sur l’environnement. Les véhicules motorisés publics et privés sont d’énormes sources de pollution atmosphérique et sonore dans les zones urbaines.

L’augmentation des émissions de gaz à effet de serre est une source d’inquiétude, et la nécessité de s’attaquer à la crise climatique est universellement reconnue. Lors de l’élaboration du plan de développement, vous devez donc déterminer l’impact de ces émissions sur le milieu environnant et définir des mesures pour les réduire.

 

4 : Tenir compte de l’impact économique et du financement nécessaire

Pour que la planification, la conception et la mise en œuvre du projet soient possibles, un financement adéquat doit être mis en place.

gratte ciel

Ici, nous pouvons examiner les domaines dans lesquels nous pouvons obtenir des fonds et ne pas nous concentrer uniquement sur les emprunts. Pouvez-vous réduire les subventions accordées aux voitures électriques afin de réaffecter une partie de cet argent dans un système de mobilité durable ? Qu’en est-il des possibilités de financement provenant de la saisie de la valeur foncière ? Pouvez-vous utiliser les partenariats public-privé (PPP) ?

En combinant ces stratégies, la mobilité durable devient plus attrayante pour les investisseurs privés et les investisseurs institutionnels tels que les compagnies d’assurance, les banques publiques et les fonds de pension.

 

5 : Intégrer tous les corps institutionnels et gouvernementaux

Les parties prenantes à tous les niveaux du gouvernement et la population jouent un rôle essentiel dans la planification et la conception de la mobilité verte.

Grâce à une bonne communication et des compromis, il est possible de trouver des solutions qui satisfont toutes les parties concernées.

 

Les étapes pour développer la mobilité urbaine durable

Certaines villes et certains pays prennent déjà des mesures importantes pour planifier et concevoir une mobilité urbaine durable.

Un excellent exemple de plan de mobilité urbaine verte bien conçu est celui de Malmö, en Suède, 2016. La ville énonçait des lignes directrices pour l’élaboration et la mise en œuvre d’un plan de mobilité qui était « axé sur les personnes », en ce sens il avait une approche holistique, indépendamment de l’âge, du sexe et du revenu.

Quelques pays en développement prennent également des mesures. Par exemple, la ville de Lagos, au Nigéria, a créé un système de transport rapide par bus avec des voies réservées aux bus.

Bien que la mise en place d’initiatives durables puisse sembler une tâche immense, vous n’êtes pas obligé de passer aux bus électriques et aux routes intelligentes si votre système n’est pas encore prêt. Commencez progressivement, travaillez avec votre système et évoluez vers une mobilité urbaine durable. Voici quelques petites étapes par lesquelles vous pouvez commencer :

– Investissez dans des solutions de gestion du trafic qui vous permettent de visualiser votre projet de mobilité urbaine durable.

– Ajoutez de meilleurs systèmes de contrôle aux transports publics pour assurer la sécurité des femmes et des enfants, ce qui les encouragera à les utiliser davantage.

– Utilisez des tactiques de marketing et de récompense pour inciter les habitants à utiliser des alternatives durables.

Des solutions intelligentes au service d’une planification durable de la mobilité

PTV Group offre une large gamme de solutions pour aider les planificateurs de la mobilité à concevoir un avenir plus durable.

À propos de l’auteur

Adriana Stein is a passionate tech nerd who loves to write stories about how technology helps people and the environment. She is fascinated by the topics of sustainability and mobility, as well as how we can empower our society to create better infrastructural systems through innovative thinking.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Nom