Saviez-vous que les automobilistes français ont perdu 163 heures dans les embouteillages en 2019 ? Si cela vous paraissait insensé il y a quelques années en arrière, c’est une réalité dans nos grandes villes actuelles. S’ajoutent à cela, des transports publics en retard ou bondés lors des heures de pointe rendant le déplacement des voyageurs très difficile.

Face à cette situation, les dirigeants des villes, les entrepreneurs, les décideurs et les ingénieurs sont à la recherche de nouveaux moyens de transport innovants pour satisfaire les besoins en transport des citoyens.

Avec les bonnes infrastructures de transport, nous pouvons trouver l’équilibre entre un transport accessible à tous et un environnement durable.

 

Qu’est-ce que la mobilité urbaine ?

L’objectif de la mobilité urbaine est de savoir comment nous pouvons nous déplacer efficacement et de manière durable dans des zones densément peuplées comme les grandes villes.

Dans le passé, le meilleur moyen pour se déplacer rapidement était la voiture privée. Mais ce moyen de transport individuel a fini par étouffer nos infrastructures de transport actuelles. En effet, les villes n’avaient pas prévu que l’intégration des voitures dans la société serait aussi réussie. Rien qu’aux États-Unis, il y a près de 300 millions de voitures et ce nombre ne fait que croître chaque année.

Nous sommes donc confrontés à un problème majeur : Comment se déplacer rapidement tout en respectant notre environnement ?

Grâce à des outils technologiques tels que les données en tant que service (DaaS), la mobilité en tant que service (MaaS) et les infrastructures en tant que service (IaaS), la mobilité urbaine peut assurer un transport efficace et durable dans les zones densément peuplées du monde entier.

L’importance croissante de la mobilité urbaine durable

femme dans le métro

Pour être efficace, un moyen de transport doit être sûr, rapide et efficient. Ces deux derniers critères ont été remplis lorsque les voitures ont remplacé les calèches au 19ème siècle. Néanmoins, l’automobile a entraîné une augmentation des accidents mortels, des embouteillages et, malheureusement, des émissions qui polluent notre environnement.

Avec la mobilité urbaine durable, nous pouvons atteindre ces trois objectifs. En voici quelques avantages.

Une meilleure expérience du transport

Avec des logiciels intelligents, nos infrastructures publiques seraient capables de fournir, de recueillir et de traiter des données en temps réel sur nos besoins en matière de transport. Les déplacements domicile-travail deviendraient donc beaucoup plus confortables, moins longs, plus économiques et écologiques.

Quel que soit l’endroit où vous vivez, vous pourrez arriver à temps à votre destination, sans tracas ni stress. Le but est de faire des transports publics une option de déplacement plus facile et plus simple que les transports privés.

Un transport respectueux de l’environnement

Un système de transport plus efficace grâce à la mobilité durable permettrait d’éliminer les embouteillages. En réduisant la congestion sur les routes, nous limitons la quantité de pollution générée par les véhicules à combustible. La mobilité urbaine durable encourage également l’utilisation des voitures intelligentes alimentées par des sources d’énergie plus propres comme les batteries électriques.

Moins de perte de temps, plus de productivité

Les embouteillages coûtent aux États-Unis près de 80 milliards de dollars par an, la ville de New York perdant à elle seule 11 milliards de dollars par an.

Tout ce temps passé dans les embouteillages pourrait être utilisé pour des activités plus productives avec des collègues, des amis et la famille. Une société durable avec un environnement sain, associée à un transport efficace et performant, est la combinaison parfaite dont nous avons besoin pour stimuler la productivité et l’économie en général.

Ainsi, les gouvernements du monde entier s’efforcent de réduire les inefficacités du système de transport actuel en utilisant le concept de mobilité durable.

Des technologies intelligentes et l’intelligence artificielle dans les transports urbains

Le concept de mobilité urbaine durable est souvent associé à l’utilisation de technologies telles que l’intelligence artificielle et les logiciels intelligents. Ces outils nous permettent d’obtenir et traiter des données afin d’améliorer le fonctionnement des systèmes de transport et leur interaction. Si ces systèmes étaient mis en œuvre plus souvent, nous pourrions bénéficier de leurs immenses avantages.

Une infrastructure plus sûre

Plus de 95 % des accidents mortels sont causés par les usagers de la route. À l’aide de l’IA et des technologies intelligentes comme les routes intelligentes, les panneaux de signalisation intelligents ou les voitures autonomes, nous pouvons réduire considérablement ce pourcentage.

En effet, ces technologies connectées entre elles, nous permettraient d’analyser en temps réel des données provenant des infrastructures de transport et ainsi intervenir en amont en cas de risque d’accident ou de dégradation des infrastructures.

achat ticket metro

Un gain d’efficacité

Avec ces nouvelles technologies, il nous sera possible de prévoir et réduire les embouteillages en proposant des itinéraires alternatifs plus rapides aux automobilistes.

De plus, des caméras intelligentes pourraient aider les planificateurs à repérer les inefficacités dans les transports publics en régulant le flux de transport disponible et le nombre de passagers à chaque station.

Les technologies intelligentes et l’IA aident les villes dans la planification des transports répondant aux besoins spécifiques de la population tout en respectant l’environnement. Ces outils rendent la mobilité plus sûre et plus efficace.

Exemples de projets de mobilité urbaine

De nombreuses villes s’efforcent de rendre leurs systèmes de transport plus efficaces et plus efficients grâce à des projets de mobilité urbaine. Voici deux exemples de projets de mobilité urbaine durable dans les villes de Hambourg et de Hong Kong, ainsi qu’un plan d’action créé par le gouvernement de l’UE.

La ville de Hambourg teste des itinéraires avec des bus électriques

Hamburg

La société de transport public Hamburger Hochbahn teste différentes technologies de véhicules innovants pour savoir si elles conviennent à la programmation quotidienne des services de transport de la ville. Pour ce projet, la société a créé un itinéraire appelé « 109 of HOCHBAHN« , où tous les bus déployés utiliseront des nouvelles technologies de conduite.

L’itinéraire commence à la gare routière électrique près de la gare centrale de Hambourg et se termine à 10 kilomètres de là, à la station de métro d’Alsterdorf. Ajoutez des stations de recharge aux deux extrémités de ce trajet et vous avez les conditions parfaites pour tester les bus électriques et hybrides. Ce projet a également permis de stimuler la demande pour des transports publics plus propres et plus silencieux.

Le modèle d’auto-financement de la ville de Hong Kong

La société chargée de la gestion des chemins de fer à Hong Kong, la MTR (Mass Transit Railway), a trouvé un modèle rentable de mobilité urbaine grâce à sa méthode d’auto-financement. Dans les années 1980, le gouvernement de Hong Kong avait accordé des droits d’aménagement urbain à la MTR, ce qui a rendu les transports publics financièrement viables. Ainsi, au lieu de dépendre du gouvernement pour le financement de nouvelles infrastructures de transport, la MTR peut financer son propre développement.

Ces droits d’aménagement n’ont pas seulement contribué à améliorer la connexion entre la ville et sa banlieue, ils ont également permis de financer les coûts d’exploitation et d’entretien du système de transport public. Cette approche génère également des bénéfices, ce qui en fait l’un des rares systèmes de transport public rentables au monde.

Hong Kong

Aujourd’hui, des villes d’Asie de l’Est comme Shenghen, en Chine, et Singapour cherchent à suivre le modèle de Hong Kong pour financer à l’avenir leurs projets de mobilité urbaine durable.

 

Le plan d’action sur la mobilité urbaine dans l’UE

Pour encourager toutes les administrations du gouvernement, les autorités et les parties prenantes à développer une mobilité urbaine durable, la Commission européenne a adopté un plan d’action sur la mobilité urbaine en 2009. Parmi les thèmes abordés, nous avons retenu:

– Politiques intégrées : Pour améliorer l’interdépendance des systèmes de transport en Europe, l’UE collabore avec les gouvernements locaux pour mettre en place et exécuter des plans de mobilité urbaine durable.

– Des transports urbains plus écologiques : La Commission européenne teste l’utilisation et l’acceptation de sources d’énergie alternatives plus propres. Grâce à l’initiative européenne « Voitures vertes », ils ont financé de nouveaux projets visant à développer les véhicules électriques en mettant l’accent sur des technologies telles que des batteries offrant plus d’autonomie.

– Se concentrer sur les citoyens : La Commission européenne cherche à résoudre les problèmes rencontrés par les citoyens tout au long de la transition vers une mobilité urbaine durable. Cela implique de prendre en compte les droits des voyageurs et d’adapter les conceptions pour faciliter par exemple, l’accès des personnes à mobilité réduite.

– Renforcer le financement : Avec l’aide des institutions bancaires européennes, la Commission européenne a incité les autorités locales, régionales et fédérales à adopter un programme de mobilité urbaine durable grâce à des sources de financement privées et publiques.

– Partager l’expérience et les connaissances : Avec des forums de partage tels que le Forum CIVITAS, l’UE a encouragé le partage de données entre les autorités locales et régionales afin de faciliter l’adoption de la mobilité urbaine durable dans différentes villes et différents pays. Le partage d’expériences et de connaissances sur des activités importantes telles que la collecte et l’analyse de données permet de rendre le processus de mobilité urbaine plus facile et moins coûteux à mettre en œuvre.

– Optimisation de la mobilité urbaine : En ce qui concerne l’optimisation de la mobilité urbaine, la Commission européenne a mis l’accent sur un transport peu coûteux, rapide, personnalisé et fiable.

 

Des technologies au service de la mobilité durable

 

– Des solutions basées sur les données : Il existe des logiciels intelligents tels que PTV Visum permettant d’obtenir et d’interpréter des données sur la gestion du trafic. Des données essentielles afin d’accroître l’efficacité et la sécurité de tous les modes de transport.

– Les voitures électriques : L’exemple de l’entreprise Tesla, incite d’autres constructeurs automobiles à suivre le mouvement en proposant des versions électriques et hybrides de leurs modèles. Ces initiatives permettront à termes de développer un réseau de transport plus écologique et plus durable.

– Des infrastructures intelligentes : Les panneaux de signalisation intelligents et les routes intelligentes font désormais partie intégrante des infrastructures routières. Ces infrastructures intelligentes interagissent entre elles afin d’améliorer et d’optimiser le trajet des automobilistes. De la maintenance préventive aux prévisions météorologiques, ces technologies intelligentes ouvrent la voie vers la mobilité intelligente.

Les technologies telles que les véhicules électriques ou les routes intelligentes peuvent résoudre les problèmes auxquels sont confrontées nos infrastructures de transport actuelles. Afin de rendre la mobilité plus durable et plus intelligente, il faut un effort conjoint des secteurs de la science et de la technologie, des décideurs du gouvernement, du secteur privé et de diverses parties prenantes des communautés fédérales et locales de tout le pays. En travaillant ensemble, les villes pourront mettre en œuvre le concept de mobilité urbaine durable et améliore leur système de transport tout en préservant l’environnement.

Des logiciels intelligents pour vous aider à planifier une mobilité urbaine durable

À propos de l’auteur

Adriana Stein is a passionate tech nerd who loves to write stories about how technology helps people and the environment. She is fascinated by the topics of sustainability and mobility, as well as how we can empower our society to create better infrastructural systems through innovative thinking.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Nom