La planification du transport intermodal est aussi ancienne que l’industrie de la logistique et du transport. Avec le développement des nouvelles technologies et l’avènement du numérique, le transport intermodal a dû s’adapter.

Ni les frontières des pays ni les limites d’un système informatique ne semblent faire obstacle à la planification professionnelle et intermodale des transports. Aujourd’hui, les transports peuvent être planifiés et optimisés jusqu’à la définition des coûts par kilomètre et de l’empreinte carbone. À quoi ressemble une base de données pour la planification et quels sont les défis auxquels le transport intermodal est confronté aujourd’hui ?

Le passage du transport routier à des alternatives modales reste l’un des objectifs les plus importants de notre époque. Le défi consiste à résoudre les problèmes de circulation routière d’une part et à atteindre des objectifs écologiques dans le transport de marchandises d’autre part. Pour Dietmar Flohs, chef de produit technique au sein du groupe PTV, c’est l’un des principaux axes de recherche.

« Les flux mondiaux de marchandises et la demande de systèmes de transport de plus en plus efficaces sont pris entre les objectifs politiques en matière de climat, d’une part, et la rentabilité monétaire du transport, d’autre part », explique M. Flohs. « L’objectif est de rendre le transport plus rapide, plus flexible, moins cher et plus écologique mais le but premier est de simplifier les processus ».

Florian Krietsch, chef de projet senior au sein du groupe PTV, ajoute : « Des attributs tels que la durabilité environnementale et la rentabilité peuvent être très facilement combinés en utilisant le transport intermodal. Toutefois, dans l’état actuel des choses, il existe encore des obstacles majeurs en termes de visibilité, de flexibilité et surtout d’acceptation du transport intermodal ».

Que faut-il faire pour réaliser un changement intermodal dans les transports ?

M. Krietsch le sait : « Tout d’abord, il doit y avoir une ouverture pour un transfert modal et pour les dépenses supplémentaires dans l’organisation de la chaîne de transport. En outre, une coopération étroite entre les différents acteurs intermodaux de la chaîne est nécessaire ».

Beaucoup de marchandises sont transportées par la route. Les temps de parcours et les coûts sont connus, alors pourquoi cela devrait-il changer ? Pour le dire simplement : Le secteur des transports doit trouver des liaisons intermodales cohérentes et compétitives. La disponibilité et l’exactitude des données ainsi que les compétences en matière de planification sont les conditions préalables fondamentales pour la définition des options modales possibles par section de transport et la planification des sections individuelles.

Les défis intermodaux d’aujourd’hui

Lorsqu’il s’agit de relever les défis actuels du transport intermodal, tout ne tourne pas autour des services. Nous devons également nous concentrer sur la concurrence entre les modes de transport ainsi qu’entre les fournisseurs de services. « Les parties concernées s’opposent souvent à une grande transparence des structures de services. Des concepts transparents ne peuvent pas être mis en œuvre techniquement », explique M. Krietsch. « Et une vue d’ensemble neutre, par exemple des services de transport allemands ou européens, n’est donc souvent pas possible ».

Dans la situation actuelle, il n’existe pas de base de données centralisée – en particulier en ce qui concerne les horaires des services intermodaux. Cette offre n’existe pas non plus pour les modes de transport individuels, tels que le transport ferroviaire ou le transport maritime intérieur. Au contraire, il existe une offre informatique hétérogène de fournisseurs ayant des interfaces informatiques et des degrés de maturité différents dans leurs services informatiques.

Sur le marché, on trouve des interfaces plus ou moins évoluées. Par exemple, le site d’un prestataire peut afficher les horaires sous forme d’un fichier image sur son site web et uniquement dans la langue nationale. Alors que d’autres proposent une interface de service en ligne plus sophistiquée qui fournit aux utilisateurs des horaires en temps réel, des informations sur le statut et une fonction de réservation des services.

La situation actuelle exige donc un savoir-faire pertinent et une spécialisation dans le domaine de l’intermodalité afin de pouvoir planifier et mettre en œuvre des chaînes de transport intermodal compétitives.

Qu’est-ce qui devrait changer en termes d’intermodalité ?

Le marché des chargeurs attend des différents fournisseurs une manutention simple et une disponibilité centralisée des services de transport.

1. Visibilité et disponibilité

La visibilité des services intermodaux sera considérablement améliorée grâce à la digitalisation croissante des services de transport. Krietsch explique : « Avec la digitalisation, il sera possible d’afficher et de comparer de manière homogène les services existants. Aujourd’hui, les expéditeurs peuvent planifier leurs transports sur la route et faire une comparaison neutre avec les alternatives intermodales possibles. Toutefois, les informations intermodales devraient être disponibles dans un seul endroit ou via une interface unique.

2. L’intermodalité comme pratique courante et la maximisation des effets intermodaux
planification des transports intermodaux

Le facteur clé se trouve ici : L’option intermodale ne doit pas seulement être utilisée dans des cas particuliers, mais doit être automatiquement incluse dans le processus de planification. Cela implique que le service de transport intermodal soit intégré dans le processus standard de planification du transport et de la logistique, ce qui entraînerait d’autres effets positifs », ajoute M. Krietsch. « Par exemple, le regroupement de divers ordres de transport d’un ou de plusieurs expéditeurs qui travaillent ensemble, la réservation d’itinéraires de réseau prédéfinis ou l’optimisation cohérente de l’ensemble de la chaîne de transport ».

3. Systèmes dynamiques

Dans le domaine du transport routier de marchandises, les informations sur les heures d’arrivée estimées (ETA), la localisation des véhicules et les données relatives aux événements sont aujourd’hui disponibles de manière exhaustive. Les mêmes normes devraient également s’appliquer aux autres moyens de transport. Des données dynamiques et en temps réel des services basés sur les horaires sont considérées comme une condition préalable au transfert des paramètres des commandes retardées ou modifiées.

Perspectives pour l’intermodalité numérique

En ce qui concerne les perspectives de l’intermodalité numérique, les deux experts en logistique de PTV sont d’accord : La pression sur les entreprises de services intermodaux en termes de digitalisation de leurs services de transport va continuer à augmenter au bénéfice des chargeurs et des éventuels volumes de fret. À l’avenir, la digitalisation contribuera à ce que le service existant soit utilisé au mieux. Dans le même temps, elle incite les fournisseurs de services intermodaux à continuer d’étendre leurs services.

De nombreuses entreprises ont reconnu la nécessité d’agir et sont déjà activement engagées dans la voie de la digitalisation. Sebastian Ruckes, directeur du développement commercial chez TX Logistik, rapporte : « Dans les projets actuels, tels que le projet européen « FENIX », nous montrons le flux d’informations numériques des horaires intégrés dans la planification des transports intermodaux dans le corridor Rotterdam-Gênes. Aujourd’hui encore, le savoir-faire et les compétences numériques de tous les partenaires du projet, tels que le PTV Group et TX Logistik, sont inclus ici ».

Non seulement à l’avenir, mais encore aujourd’hui, le transport intermodal tourne entièrement autour de la numérisation. Il deviendra le moteur de la visibilité des services intermodaux, de l’augmentation de l’efficacité et du transfert modal en général. Grâce à des logiciels et des technologies modernes, des entreprises telles que le groupe PTV soutiennent cette voie de l’intermodalité.

Digitalisez vos processus logistiques

Qu’ils soient intermodaux ou modaux, les logiciels de fret et de transport intelligents vous aident à optimiser vos opérations logistiques.

À propos de l’auteur

Les solutions intelligentes pour la mobilité future sont au cœur du PTV - et au cœur des rapports de Ira. Elle écrit sur #IntelligentLogistics, #logistics4tomorrow, #smartSolutions4mobility et #cities4people.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Nom