Lentement mais sûrement, les pays commencent à assouplir les mesures de confinement sévères prises initialement pour lutter contre l’épidémie de coronavirus. Certains établissements scolaires sont sur le point de réouvrir, et d’autres suivront bientôt, partiellement ou complètement.

La réouverture des écoles signifie également que de nouvelles organisations et règle doivent être adoptées. Pour protéger les élèves et le personnel des infections par le COVID-19, il faut maintenir une distance sociale et installer des barrières physiques.

Cela représente un énorme défi pour les vastes réseaux de bus scolaires, qui transportent des millions d’élèves dans le monde entier vers et depuis leurs écoles. Qu’ils soient exploités par les autorités locales ou par les écoles elles-mêmes, les bus scolaires et leurs réseaux devront être adaptés dans un court laps de temps.

L’enjeu est de taille : comment maintenir la distance sociale à bord, y compris la protection physique du conducteur ? comment désinfecter les véhicules après chaque service ? et comment optimiser la circulation de tous les élèves dans le cadre de la nouvelle réglementation, sans engendrer des coûts substantiels pour les opérateurs ?

La distanciation sociale dans les bus scolaires

enfants
Les bus scolaires devront mettre en place des mesures afin de faire respecter la distanciation sociale

En raison du court délai imparti pour l’adaptation, les opérateurs de bus scolaires doivent d’abord définir les ressources disponibles et ensuite les mobiliser. Ces ressources sont à la fois matérielles (le nombre de bus) et humaines : combien de conducteurs et d’accompagnateurs sont nécessaires pour se conformer à la nouvelle réglementation.

Gardons à l’esprit que le parc de véhicules disponible ne peut être étendu de manière significative, surtout dans un délai aussi court. Il est peu probable que l’on emprunte des véhicules aux services réguliers de transport en commun, car ils devront eux aussi répondre à leurs impératifs.

Une réorganisation réussie du système de bus scolaires implique également une collaboration étroite avec les autorités locales et les établissements scolaires. Ceci est réalisable en les impliquant le plus tôt possible dans le processus, avant toute mise en œuvre.

Il se peut que l’adoption des règlements « tels quels » ne suffise pas. En effet, si un même nombre de bus scolaires ne peut transporter qu’un nombre limité d’élèves à chaque trajet, il y aura davantage de trajets chaque jour, étalés sur un plus grand nombre d’heures. Cela aurait comme conséquence que les élèves arrivés les premiers, se rassemblent devant l’école générant pour les plus jeunes des risques pour leur sécurité et pour tous le risque du non-respect des distances sociales requises. Cela peut également entraîner une inégalité entre les élèves qui arrivent à l’heure à l’école et ceux qui manqueront les cours du fait d’une arrivée plus tardive.

Adaptation des réseaux de bus scolaires

Dans ce contexte exceptionnel et complexe, une planification sophistiquée des itinéraires est essentielle. C’est un processus qui prend beaucoup de temps pour les planificateurs, même en temps normal : il implique de tester plusieurs scénarios de circulation afin de prendre des décisions éclairées et fiables.

Heureusement, le processus peut être accéléré grâce à l’utilisation d’un logiciel avancé d’optimisation des itinéraires, qui permet de gagner beaucoup de temps lors des phases d’étude et de mise en œuvre.

Pour accélérer l’adaptation des dessertes de parcours scolaires, ces logiciels prendront en compte et intégreront simultanément différents facteurs, tels que

  • le type de véhicules
  • les caractéristiques des étudiants/écoliers : âge, besoins particuliers, besoin d’accompagnement pour certains
  • le temps passé à bord des bus et les détours

Enfin, l’interaction entre les passagers doit être prise en compte. Les enfants de différents groupes d’âge ne se mélangent pas toujours bien dans un même espace confiné.

bus-scolaire
Planifier les itinéraires des bus scolaires afin de limiter les interactions entre les enfants

Un logiciel d’optimisation des itinéraires performant

bus-scolaire-vue-arriere
PTV Route Optimiser peut aider dans la logistique des bus scolaires

Un logiciel d’optimisation des itinéraires doit être fiable et offrir un niveau de réglage avancé. De plus, les données d’entrée et les résultats doivent être accessibles, flexibles et compréhensibles.

En outre, le logiciel doit être basé sur des données cartographiques professionnelles afin de garantir sa fiabilité ; tenir compte des contraintes spécifiques des bus et des besoins spécifiques des élèves ; disposer d’une fonction de géocodage d’adresses de haute précision pour les services aux arrêts ou en porte-à-porte ; et proposer des options d’optimisation spécifiques au secteur d’activité.

Le logiciel PTV Route Optimiser, comprend les exigences ci-dessus et est depuis des années un outil professionnel et performant pour de nombreux opérateurs de transport. Sa valeur-ajoutée réside dans la mesure des performances clés à différents niveaux : le calcul et la mise en place des itinéraires, le temps d’étude pour les opérations en temps réel, le temps de conduite, les coûts de la consommation de carburant et de l’entretien des véhicules, et autres.

PTV Group propose des périodes d’essai gratuit de PTV Route Optimiser, à tous les opérateurs de transport travaillant à l’adaptation de leurs systèmes aux nouvelles réglementations post-corona.

Préparez la reprise du transport scolaire avant le déconfinement

A l’aube du déconfinement, sécurisez la reprise du transport scolaire avec PTV Route Optimiser tout en réduisant les coûts ?

À propos de l’auteur

Jean-Baptiste fait partie de l'équipe de PTV Group en France. Ses domaines de compétences couvrent la modélisation et la simulation dans le domaine de la mobilité, les solutions de régulation du trafic et l'optimisation des itinéraires de diverses natures. C'est cette passion qui le motive à rechercher des solutions de mobilité intelligentes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Nom